Press "Enter" to skip to content

Une startup Crypto australienne invite Steve Wozniak3 min

Une startup australienne dans le domaine des technologies de voyage a invité Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple, à Agnes Water et dans la ville de 1770, les premières villes à monnaie numérique du pays.

TravelbyBit de Brisbane a lancé l’invitation après que l’inventeur américain ait exprimé son intérêt à voyager à travers le monde en n’utilisant que des bitcoin, comme rapporté par Micky, publication locale. La société, qui permet aux entreprises d’accepter le bitcoin et aide les voyageurs à explorer le monde en cryptos, a recommandé à Wozniak d’utiliser son portail pour réserver des vols vers les villes balnéaires du Queensland australien.

Dans un contexte plus large, le tweet a aidé les gens à comprendre l’écosystème de culture des monnaies cryptographiques. La volonté de Wozniak de voyager avec des cryptos reflète la demande de la majorité des détenteurs de cryptos, c’est-à-dire d’utiliser du bitcoin pour effectuer leurs achats en temps réel. En même temps, la volonté de TravelbyBit de répondre à la demande en permettant aux marchands d’accepter les cryptos complète le cercle de l’un des cas d’utilisation primaire du Bitcoin.

De plus, le tweet permet aux gens de voir la volonté des commerçants et des consommateurs de passer à des mécanismes de paiement alternatifs qui sont moins chers et plus faciles à utiliser que leurs homologues traditionnels. Agnes Water et la ville de 1770 est un excellent exemple qui montre comment les utilisateurs sont ouverts aux idées des réseaux de paiement décentralisés comme Bitcoin. Les villes ont plus de 30 entreprises qui acceptent le bitcoin comme l’un des moyens de paiement.

Voyager avec des Cryptos

Si l’on examine une étude de cas d’un touriste moyen voyageant de, disons, New York au Queensland, il devra soit obtenir un billet couteux, qui arracherait 3-5% de commission sur chaque transaction, soit échanger ses dollars américains contre dollars australiens via les bourses en ligne. Ces derniers factureraient également des commissions élevées pour une tâche aussi simple que la conversion du fiat.

Bitcoin résout certainement ce problème en devenant un jeton global qui réduit les intermédiaires du processus de conversion. On peut le transporter n’importe où dans un format numérique, payer les commerçants en payant des frais de transaction minimes facturés par le réseau et l’échanger contre d’autres devises fiat à des taux comparativement moins chers que les échanges en espèces dans les bureaux de change OTC.

Caleb Yeoh, PDG de TravelbyBit, a déclaré que voyager avec Bitcoin n’est rien de moins que voyager avec une seule devise mondiale.

« Si vous voyagez dans le monde entier, vous devez faire face à plusieurs devises, le taux de change peut être déroutant, parfois vous avez du mal à trouver des distributeurs automatiques de billets, et parfois vous vous faites escroquer par des changeurs de monnaie, » a-t-il expliqué.

De plus, l’aéroport international de Brisbane a également commencé à accepter les devises cryptographiques sur les terminaux en première mondiale chez les commerçants via les systèmes de points de vente développés par TravelbyBit.