Skip to content Skip to footer

Le Kirghizstan s’apprête à réglementer les cryptomonnaies

Il semble que le monde entier s’intéresse au Bitcoin et au marché plus large de la cryptomonnaie. Le Kirghizistan, pays d’Asie centrale, est le dernier en date à le faire après que la Banque nationale de la République kirghize (NKBR) ait décidé de réglementer les cryptomonnaies, plus précisément les activités des entités qui fournissent des services d’achat et de vente de cryptomonnaie et les opérations au sein de ces dernières.

En fait, la NBKR est en train de recueillir auprès du public des recommandations pour cette proposition.

L’objectif de la réglementation proposée est de créer des conditions favorables au développement des technologies et du marché, tout en minimisant les risques pertinents et en protégeant les droits des consommateurs.

Il est intéressant de noter que la NKBR a cité l’absence d’un environnement favorable au développement des technologies et des affaires, la protection des droits des consommateurs et des investisseurs, l’émergence de systèmes frauduleux et le financement d’activités criminelles comme étant les raisons qui motivent la proposition de règlement.

Le Kirghizistan ne disposerait pas non plus de données statistiques sur le nombre d’entreprises qui seraient finalement soumises au règlement proposé. En fait, le NKBR a mis cela sur le compte de l’absence de réglementation et de la nature chaotique du marché de la cryptographie.

La réglementation proposée devrait résoudre ces problèmes et assurer la transparence des chiffres clés de la cryptomonnaie, tout en incluant une taxe optimisée sur la crypto.

Il convient toutefois de mentionner que le NKBR a reconnu la possibilité qu’il y ait un manque de mécanismes pour mettre en œuvre ces réglementations en raison des caractéristiques technologiques et de la nature transfrontalière des cryptomonnaies.

Il sera donc difficile de mettre en place un régime fiscal optimal, tout en assurant un contrôle efficace des opérations d’échange de cryptomonnaies.

Le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) des États-Unis a d’ailleurs constaté la même chose du point de vue de la conformité, ajoutant qu’il est encore difficile de définir les « paiements transfrontaliers » dans le monde des actifs virtuels.

Bien que les cryptomonnaies soient des marchandises légalement traitées au Kirghizstan, il s’agit d’un premier pas vers la réglementation de cet espace relativement nouveau au sein du pays.

Laisser un commentaire

SymbolEUR% 1h% 24h% 7d
BTC14,777 0.19 5.13 5.10
ETH453.11 0.65 6.80 6.55
XRP0.5290 1.92 16.78 93.08
USDT0.8361 0.08 0.06 0.05
LINK3.790 0.03 4.47 8.93
BCH233.59 0.52 6.10 8.06
ADA0.1365 0.23 20.34 38.86
LTC61.22 0.54 7.01 11.37
DOT4.050 0.12 3.69 7.26
XLM0.1682 0.74 6.42 128.05
SymbolEUR% 1h% 24h% 7d
BTC14,777 0.19 5.13 5.10
ETH453.11 0.65 6.80 6.55
XRP0.5290 1.92 16.78 93.08
USDT0.8361 0.08 0.06 0.05
LINK3.790 0.03 4.47 8.93
BCH233.59 0.52 6.10 8.06
ADA0.1365 0.23 20.34 38.86
LTC61.22 0.54 7.01 11.37
DOT4.050 0.12 3.69 7.26
XLM0.1682 0.74 6.42 128.05