Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Le co-fondateur de FlashFX, une société internationale de transfert d’argent, déclare que le produit de Ripple, basé sur la cryptographie , représente une véritable opportunité.

FlashFX est un partenaire de longue date de Ripple et a été l’une des premières sociétés à commencer à utiliser la liquidité à la demande (ODL) de Ripple, qui utilise le XRP pour transférer de l’argent à travers tous les pays. Dans une nouvelle interview, Nicolas Steiger répond aux détracteurs de Ripple qui remettent en question le modèle économique de l’entreprise.

Lorsqu’on lui demande si Ripple paie FlashFX pour être un client et si l’ODL est une arnaque, M. Steiger répond que son entreprise a pris la décision stratégique d’utiliser Ripple dès le début.

« Pour nous, nous voulions utiliser Ripple depuis longtemps. Et nous en voyons la réelle valeur. Nous utilisons toujours Swift. Nous utilisons maintenant le système ODL. Nous avons notre propre intégration que nous avions dès le premier jour sur le livre où nous utilisons XRP…Ce n’est pas une arnaque. Ça résout un problème du monde réel. Ça résout un cas d’utilisation réel. Un cas d’utilisation auquel je crois depuis longtemps. »

Selon M. Steiger, la lourdeur de la réglementation est l’un des plus grands obstacles à une utilisation plus large des actifs numériques parmi les banques et les entreprises de technologie financière.

« Lorsqu’une banque ou une organisation a plus de certitude quant aux aspects réglementaires et est plus positive quant au risque au moment d’utiliser le XRP comme actif numérique, elle peut alors l’activer sans que personne ne le sache. Ça arrive, c’est tout. Cela devient un processus plus fluide d’intégration et d’habilitation des participants utilisant l’ODL. »

Ripple a lancé l’ODL en octobre 2018 et dit que la solution de paiement a le potentiel de donner aux institutions financières et aux entreprises une nouvelle façon de déplacer de l’argent sans avoir à détenir des pools de capitaux dans les banques du monde entier.

A ce jour, Ripple a ouvert des passerelles de paiement entre les Etats-Unis, le Mexique et les Philippines. Steiger dit qu’il espère que l’Australie, où FlashFX est basé, sera le prochain pays. Le PDG de Ripple, Brad Garlinghouse, a évoqué un certain nombre de nouveaux couloirs qui pourraient être en cours de réalisation, mais la société n’a pas encore publié d’annonce officielle.

Source: Youtube

Laisser un commentaire