Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Bitmain, un poids lourd de l’industrie minière du bitcoin en Chine, s’implante en Europe avec une nouvelle filiale établie en Suisse.

Actuellement en cours de construction, » Bitmain Switzerland » aura sa base à Zoug, communément appelée la « crypto vallée » du monde, révèle un article du journal suisse Handelszeitung. Le directeur général et co-fondateur de Bitmain Jihan Wu, d’après les informations du registre du commerce et des sociétés de Zoug, figure parmi les membres agréés pour la filiale.

Un nombre croissant de startups et d’entreprises de la chaîne de blocage et du secteur des devises cryptographiques établissent leur siège social dans la région. La ville de Zoug, qui abrite l’association « Crypto Valley » soutenue par le gouvernement, permet également aux citoyens de payer les services municipaux avec du bitcoin.

L’entrée de Bitmain en Suisse s’inscrit dans le contexte de la réduction continue des activités minières en Chine. Dirigées par la Banque populaire de Chine, la banque centrale du pays, les autorités cherchent à réduire le processus d’extraction minière à forte intensité énergétique du bitcoin au niveau national en annulant les politiques favorables telles que les réductions d’impôts et les tarifs hydroélectriques bon marché offerts aux mineurs de bitcoin dans diverses provinces chinoises. Bien que ce mouvement ne soit pas une répression radicale, les autorités chinoises sont sûrement en train de supprimer progressivement l’écosystème minier local, forçant les mineurs comme Bitmain à chercher des pâturages plus conviviaux.

Après l’implantation de filiales aux Etats-Unis, à Singapour et en Israël, Bitmain a choisi la Suisse de Zoug comme prochain pôle mondial, car la Suisse est « l’un des pays les plus progressistes… avec une bonne stabilité juridique », a déclaré un porte-parole de la société.

Bitmain, basé à Pékin, a notamment ajouté:

« Bitmain Suisse jouera un rôle clé dans notre expansion mondiale. »

En outre, Bitmain a indiqué qu’elle cherchera à recruter des collaborateurs à Zoug et qu’elle « communiquera activement » et coopérera avec l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) ainsi qu’avec d’autres organismes de régulation et autorités gouvernementales de la région.

Laisser un commentaire